Droit de la famille

Un très vieux principe de Droit dispos que la société sans Droit ne peut exister et inversement. Il est donc assez logique, avec l’évolution constante et rapide de la société, que le Droit se complexifie de plus en plus. On est désormais loin de ce temps où les principaux principes gouvernant les relations entre particuliers soient seulement régis par le Droit civil. En effet de plus en plus de disciplines juridiques à commencer par le droit commercial viennent se détacher de ce tronc commun. Mais des disciplines de nouvelle génération apparaissent également peu à peu avec la démocratisation des connexions internet.

Des lois et Codes de plus en plus détaillés

Si actuellement les citoyens et les gouvernements comprennent la nécessité d’une simplification des règles de droit, les textes (lois, traités et règlements) en vigueur vont dans l’autre sens. Ainsi au Grand et épais Code civil s’ajoutent d’autres Codes encore plus épais comme celui qui régit le commerce ou encore la propriété intellectuelle.

D’autres branches deviennent de plus en plus autonomes également à l’exemple du Droit de la famille qui reste encore une partie importante du Code civil. Ceci explique pourquoi de plus en plus de juristes choisissent la spécialisation. Les généralistes se font de plus en plus rares. Et se consacrer à une ou plusieurs matières revient plus fructueux que de proposer des interventions tentaculaires. D’ailleurs pour ceux qui recherchent un professionnel du droit dans les environs, un avocat en doit privé à avignon est un avocat spécialisé. L’Avocature est le métier le plus prisé parmi les privatistes.

L’impossible défense sans un avocat

Auparavant, il était assez difficile pour les simples profanes de se défendre correctement devant la justice. Aujourd’hui cela devient quasiment impossible sans le ministère d’un avocat. En effet, la rigueur des procédures et les divers détails techniques dont regorgent les textes rendent difficile la maîtrise du Droit. Aussi même le législateur lui-même impose désormais aux parties en litiges, que ce soit en dehors ou lors d’un procès, l’assistance d’un avocat. Tel est le cas par exemple du cas du divorce contenu lui ou devant le notaire.

L’Avocat ne se limite plus simplement aux activités de plaidoirie. Il rédige bel et bien des actes juridiques. De plus on se rend compte actuellement que la plupart des gens préfèrent régler d’une manière amiable leur conflit plutôt que d’endurer un contentieux long qui peut s’étaler jusqu’à plus de 20 ans, notamment pour les affaires qui opposent un usager à l’Administration.